Rennes. Coup de jeune sur La Mabilais et sa soucoupe - OUEST FRANCE


La tour de la Mabilais et sa drôle de soucoupe ! Pour un peu, les Rennais auraient fini par les oublier, tellement elles font partie du paysage. La tour France Télécom et ses trois immeubles en forme de tripode à sa base, étaient jusqu'en 2008 le siège de la direction régionale de l'opérateur téléphonique. 500 personnes travaillaient là, dans ce vaisseau minéral construit entre 1970 et 1973 par l'architecte français Louis Arretche (1905-1991). Et puis plus rien, silence radio. Jusqu'à ce que le constructeur Legendre, via sa filiale immobilière OTI, rachète l'ensemble pour lui donner une seconde jeunesse.

Jean-Paul Legendre, le PDG du groupe, a fait le tour du propriétaire hier soir, guidant les pas de quelque 300 invités à l'inauguration officielle du New Way Mabilais.

2 700 € le mètre carré

Ce complexe réunit 16 000 m2 de bureaux répartis en 21 plateaux de 480 à 750 m2 chacun, plus 271 places de parking au pied. Un tiers de la surface totale est déjà commercialisé. Avis aux amateurs, le prix moyen du m2 est de 2 700 €, parking compris.

Depuis septembre, le cabinet d'avocats Fidal occupe trois étages, tout en haut de l'une des trois ailes. « Nous souhaitions une adresse rennaise et un bâtiment emblématique, audacieux, en phase avec les valeurs de notre groupe », témoigne Hervé Orhan, directeur régional de Fidal.

Le nouveau centre d'affaires a également séduit Régions Job (1 850 m2) qui emménagera au 1er trimestre 2014 et Infotel (740 m2). « Les 7 plateaux déjà commercialisés accueilleront 280 salariés d'ici à la fin de l'année », précise Jean-Paul Legendre. À terme, le New Way Mabilais a une capacité d'accueil d'environ 800 personnes.

« On a choisi de ne pas planter d'arbres autour des bâtiments, pour ne pas les masquer, car ils méritent d'être vus de tous et de loin, explique Jean-Paul Legendre. En revanche nous avons aménagé trois jardins autour des ailes, avec une couleur dominante pour chacun d'entre eux : le blanc, le bleu et le orange. » C'est du haut des immeubles que l'on appréciera le mieux ces espaces réalisés par l'agence nantaise Phytolab. En particulier les cercles orange qui laissent apparaître le parking en sous-sol.

Une résidence meublée

Le promoteur OTI a fait appel au cabinet d'architecture nantais Unité pour transformer l'ensemble. « Nous l'avons mis en valeur en conservant le caractère original et l'image forte qu'il véhiculait », explique l'architecte Anthony Rio. Un bâtiment rénové, décapé, transformé qui répond désormais aux normes BBC.

Le programme immobilier comprend également un nouveau bâtiment construit au pied des tours, près du pont sur la Vilaine. C'est une résidence-service de 145 logements meublés, qui sera livrée en juillet 2014.

Ce sont en majorité des studios et des T2, mais aussi quelques T3, pour des loyers allant de 400 € à 650 €. Public visé : les étudiants.

cliquez-ici pour lire en ligne l'article OUEST FRANCE du journaliste Laurent LE GOFF

Téléchargements