Un coffee-shop « Mabilay » au pied de la tour


Au pied de l'immeuble « soucoupe » transformé en bureaux, le coffee-shop Mabilay vient d'ouvrir. En attendant un restaurant au printemps 2015.

Pas la peine de chercher une enseigne « restaurant » ! « C'est un bâtiment classé et on n'a pas le droit d'inscrire quoi que ce soit sur les façades », explique Angela Martin, la restauratrice.

La tour de la Mabilais et ses trois immeubles en forme de tripode, étaient jusqu'en 2008 le siège régional de France Télécom. La « soucoupe », comme l'appellent les Rennais, a été construite entre 1970 et 1973 par l'architecte français Louis Arretche (1905-1991). Sa conception unique en son genre lui vaut son classement au patrimoine architectural.

Bureaux et résidence étudiante

Dans le coffee-shop qui vient d'ouvrir au pied de la tour, il y a des gros piliers de béton, clin d'oeil à l'histoire du lieu. « On a voulu aussi des matériaux chauds comme le bois, dans un style scandinave et un « esprit lounge » épuré. » Angela Martin, 42 ans, mère de famille d'origine allemande, est une ancienne cadre en marketing, qui entame aujourd'hui une nouvelle carrière dans la restauration. Elle voit son restaurant comme une « cantine qui peut donner une âme » à ce quartier en pleine mutation, près du Mail et à moins de 100 m de la future station de métro Mabilais (2018).

Il manquait un lieu où se restaurer, pour les gens qui travaillent dans le quartier, à commencer par les salariés de la tour Mabilais transformée en 16 000 m2 de bureaux. La moitié des surfaces sont commercialisées à ce jour par OTI Promoteur, filiale du groupe rennais de BTP Legendre. Le site pourrait accueillir à terme entre 500 et 600 personnes.

Sans oublier la résidence Panorenna, bâtie juste à côté. Elle a ouvert en septembre (145 appartements meublés pour étudiants et professionnels en mission temporaire à Rennes).

Bocaux à emporter

Un sacré potentiel, donc, pour le Mabilay. Sur 600 m², on trouve un coffee-shop (café et snacking) avec 40 couverts, quatre salles de séminaires dont une plus petite et trois modulables en une seule de 150 m². « Chacune aura sa terrasse privative, précise Angela Martin. L'espace extérieur, avec ses perspectives sur la Vilaine et ses accès directs depuis la rue, c'est le gros point fort de ce site. »

Le restaurant, 40 couverts également, ouvrira au printemps. La grande terrasse de 200 m², côté centre-ville, offrira 50 couverts supplémentaires.

Le coffee-shop, service de restauration rapide sur place ou à emporter, est ouvert de 8 h à 18 h, du petit-déjeuner au dîner à emporter pour ceux qui travaillent tard sur place. « On peut y prendre un brunch, des sandwiches, un café, des plats chauds, avec aussi un esprit place du marché pour se détendre un peu en faisant la causette, précise la commerçante. Et nos plats sont servis à emporter dans des bocaux de verre consignés. » Sympa pour la planète !

Retrouvez en ligne l'article Ouest France de L.LG

Angela Martin avec son équipe, Jean Gapany au service et Angélique Martin en cuisine. Le Mabilay peut aussi être réservé pour des séminaires et des soirées. (photo L.LG - Ouest France)
Angela Martin avec son équipe, Jean Gapany au service et Angélique Martin en cuisine. Le Mabilay peut aussi être réservé pour des séminaires et des soirées. (photo L.LG - Ouest France)